Projet d’efficacité énergétique auprès d’une coopérative productrice de tomates en serre

Projet d'efficacité énergétique auprès d'un centre hospitalier du Nord québecois4

Présentation du projet


Projet de conversion énergétique du mazout léger vers la biomasse forestière. Utilisant des résidus de bois plutôt qu’un combustible fossile, ce projet permet de chauffer la production en serre de tomates biologiques.

 

Localisation




Projet d’efficacité énergétique auprès d’une coopérative productrice de tomates en serre
Le projet est situé en Gaspésie. Une région aux paysages extraordinaires mais à l’économie vacillante.  L’implantation de projets de biomasse forestière permet une croissance économique selon des principes de développement durable et de supporter les valeurs coopératives de l’entreprise.

 
 

Projet


Avec le climat québécois, les serres ont besoin d’une source importante d’énergie pour être chauffées et pour ce faire, ce projet a choisi dès ses débuts des alternatives vertes de chauffage. Dès la première année de production, ce projet a intégré la récupération de la chaleur résiduelle de la papetière voisine et d’un chauffage d’appoint aux granules de bois. Suite à la fermeture de la papetière et suite à l’augmentation de la superficie des serres,  une nouvelle option de chauffage devait être envisagée pour combler les besoins énergétiques, l’ajout d’une nouvelle chaudière à la biomasse a donc été choisi. La biomasse nécessaire provient de résidus de bois de différents fournisseurs. Le choix de cette option permet d’éviter l’utilisation de carburants fossiles pour les besoins en chauffage des serres et ainsi de réduire les émissions de gaz à effet de serre émis associé à cette technologie. L’utilisation de la biomasse permet donc d’éviter l’émission d’un volume important de CO2.

 

 

Bénéfices socio-économiques et environnementaux


  • Permet la poursuite d’un modèle économique basé sur la production biologique
  • Assure la poursuite de l’engagement de dons à des banques alimentaires de la région
  • Le projet est implanté dans le respect et l’équité envers les petits producteurs.
  • Émancipation de la plus importante coopérative de producteurs de tomates biologiques de l’est du Canada
  • En 2008, l’organisation a reçu un prix pour son implication dans la mise en marché collective du Québec
  • Les produits sont certifiés écocert
  • Aucun pesticide de synthèse n’est utilisé
  • Aucun herbicide ou engrais chimique n’est utilisé
  • Entreprise familiale
  • Détient des standards de respect du personnel très élevés.

 

Sommaire du projet


Normes de quantification, validation et vérification ISO 14 064
Quantificateur National Écocrédit
Vérificateur Raymond Chabot Gran Thornton
Registre Registre ÉcoProjets CSA
Réductions annuelle estimées 3500 t CO2e
Matériel promotionnel Photographies hautes résolutions