Projet d'efficacité énergétique auprès d'un centre hospitalier du Nord québecois2

 

Présentation du projet


Projet de conversion énergétique du mazout léger vers la biomasse forestière. Utilisant des résidus de bois plutôt qu’un combustible fossile, ce projet permet de chauffer le centre hospitalier grâce à de l’énergie renouvelable.

 

Localisation



Projet d'efficacité énergétique auprès d'un centre hospitalier du Nord québecois

Le projet est situé dans la région du Saguenay lac-St-Jean à 500 kilomètres au nord de Montréal au Québec. L’économie locale a été fortement touchée par la baisse importante de l’exploitation forestière. L’implantation de projets de biomasse forestière permet une croissance économique selon des principes de développement durable.

 

Projet


Le centre hospitalier a depuis quelques années mis de l’avant des politiques et des actions visant à réduire sa consommation d’énergie et à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Parmi les différentes mesures ayant été mises en place, deux se démarquent par l’atteinte potentielle de résultats probants. Tout d’abord, l’achat et l’installation d’une chaufferie à la biomasse permet de subvenir aux besoins en chauffage de l’édifice principal à l’aide d’une source d’énergie renouvelable. Des résidus de bois en provenance d’une scierie locale sont utilisés en remplacement du gaz naturel, un combustible fossile dont les émissions par combustion contribuent au réchauffement climatique. Le remplacement d’une chaudière au mazout pour une chaudière au gaz naturel dont la combustion est moins polluante que celle du mazout contribue également au bilan positif en termes de réduction d’émissions de GES de l’organisme.

Bénéfices socio-économiques et environnementaux


    • Permet de soutenir l’économie locale par l’utilisation de matière première provenant d’entreprises régionales
    • Par le biais de la permanence des réductions de GES, le projet améliore la qualité de vie des citoyens vivant à proximité du projet et également aux bénéficiaires du centre hospitalier.
    • Le projet étant implanté dans un centre hospitalier, il améliore les conditions de vie des bénéficiaires aux prises avec des maladies graves.
    • Les revenus provenant de la vente des crédits de carbone permettront la mise en place d’autres projets environnementaux.

Sommaire du projet


Normes de quantification, validation et vérification ISO 14 064
Quantificateur National Écocrédit
Vérificateur Raymond Chabot Gran Thornton
Registre Registre ÉcoProjets CSA
Réductions annuelles estimées 2500 t CO2e
Matériel promotionnel Photographies hautes résolutions