Marché du carbone: pas de bataille épique en vue