Résumé

En quantifiant les émissions des gaz à effet de serre, celles-ci sont transformées en crédits de carbone. Ce processus permet à une organisation ayant réduit ses émissions de GES, de tirer profit de ses investissements verts et à une entreprise voulant compenser,  de communiquer sur son nouveau plan stratégique à ses parties prenantes.

Par exemple, une entreprise A a réduit ses émissions de GES. En quantifiant et en faisant vérifier ses réductions, elle les transforme en crédits. Ces crédits sont mesurés en tonnes de carbone équivalent.

Une fois la quantification des crédits vérifiée, il faut les inscrire sur un registre reconnu.

Ils peuvent à ce moment être vendus sur le marché du carbone.

L’entreprise B n’a pas réduit ses émissions, mais souhaite les compenser. Suite à une quantification de ses émissions, elle cherche à compenser en achetant des crédits de carbone. Par ce biais, cela lui permet d’encourager un projet environnemental.

Les deux parties sont gagnantes : l’entreprise A obtient un gain financier par la vente de son produit et l’entreprise B a soutenu un projet permettant de réduire les GES.