Depuis les années 90, des initiatives régionales se multiplient en place pour lutter contre les changements climatiques. En 2008, la Western Climate Initiative (WCI) a été mise en place en Amérique du Nord et regroupe 5 membres actifs et 6 observateurs. L’objectif est de permettre à ses participants de se doter d’une approche commune pour faire face aux changements climatiques.

Le marché du carbone peut être divisé en deux segments :

– Marché réglementé : le marché réglementé est régi par des règles précises. Il existe au Québec, depuis janvier 2013, un marché réglementé en vertu du Système de Plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE).

 Marché volontaire : le marché volontaire n’est pas régi par des règles précises. Par contre, il existe des programmes de certifications. Ce marché est composé d’acteurs qui souhaitent volontairement réduire ou compenser leurs émissions de GES.

L’apport majeur de la finance climatique est de transformer l’impact environnemental d’une organisation en un produit quantifiable et monnayable sur le marché.